EXPÉDITION DANS LE MONDE ENTIER | GRATUIT PLUS DE 60 £     clearpay     klarna

Comment prendre soin de votre cœur

How to Take Care of Your Heart

Comment prendre soin de votre cœur

Les roses sont rouges,
Les violettes sont bleues,
Votre santé cardiaque est précieuse
Et vous aussi !

Février est peut-être le mois de l'amour, mais c'est aussi le mois du cœur au Royaume-Uni et dans d'autres pays, car de plus en plus de personnes sensibilisent à l'importance d'avoir un cœur en bonne santé.

La conversation entre l'alimentation et la santé cardiaque est si ancienne que nous savons ce que nous devons faire. Regarder notre poids. Surveiller notre apport total en matières grasses et maintenir un faible taux de graisses saturées. Surveiller la quantité de sel que nous consommons. Manger plus d'aliments riches en fibres, comme les haricots et les flocons d'avoine.

C'est un bon conseil, mais nous avons aussi besoin d'un équilibre en acides gras.

Un exercice d'équilibre

Au début, les conseils médicaux sur les graisses alimentaires étaient basiques : les graisses saturées étaient mauvaises et les graisses polyinsaturées étaient bonnes.

Mais maintenant, les choses sont complexes. Cela est dû aux inquiétudes croissantes que nous ne mangeons pas le bon équilibre d'acides gras oméga-3 et oméga-6 : ce qui affecte notre santé.1

Il est trop simple de dire que les oméga-3 sont bons et que les oméga-6 sont mauvais, car aucun d'eux n'est intrinsèquement "mauvais".

Ils sont appelés acides gras "essentiels" parce que notre corps ne peut pas les fabriquer, nous les obtenons des aliments que nous mangeons. En petites quantités, les acides gras essentiels remplissent des fonctions importantes dans notre corps, comme le soutien de la circulation sanguine, de la vision et des fonctions cérébrales2.

Le problème est que nous consommons (généralement) trop d'oméga-6 et pas assez d'oméga-3. L'alimentation d'aujourd'hui regorge d'oméga-6 : frites, vinaigrettes, gâteaux, pâtisseries, etc. En même temps, nous manquons d'alimentation pour manger des aliments riches en oméga-3 : poisson, légumes, noix et graines de lin.

L'une des meilleures façons d'obtenir plus d'oméga-3 est de manger plus de repas de poisson dans la semaine, pour augmenter nos niveaux sains d'EPA et de DHA. Ces acides gras particuliers se trouvent dans le poisson et peuvent aider à maintenir un fonctionnement normal du système cardiovasculaire.3

Mais beaucoup ne mangent pas assez de poisson par semaine. Le poisson frais est excellent, mais le poisson en conserve est facile et pratique ! Si vous n'aimez pas manger du poisson, vous pouvez également prendre des suppléments d'huile de poisson (mais rappelez-vous : les compléments alimentaires ne doivent pas remplacer une alimentation variée).

Mangez pour un cœur en meilleure santé

• Mangez plus de fruits, de légumes, de grains entiers et de haricots, car ils fournissent des vitamines, des minéraux, des fibres et des antioxydants
• Contrôlez votre apport total en graisses saturées en mangeant des protéines saines et faibles en gras
• Mangez des graisses insaturées acides provenant d'aliments comme le poisson, les noix, l'avocat et l'huile d'olive
• Choisissez des produits laitiers sans gras ou faibles en gras, de la poitrine de volaille, des coupes maigres de viande rouge et des sources de protéines végétales comme les haricots, les lentilles et le tofu
• Limitez graisses ajoutées, par exemple en réduisant les vinaigrettes, les pâtes à tartiner, les sauces et les aliments frits
• Évitez les aliments hautement transformés
• Mangez plus d'aliments riches en fibres (patates douces, baies, prunes, brocolis et carottes) 4

Quand il s'agit de questions de cœur, c'est bien plus que les personnes que nous aimons. N'oubliez pas de faire très attention au cœur qui compte le plus : le vôtre !

1 EFSA, EFSA Journal 2011;9(4):2078 2 EFSA, EFSA Journal 2010;8(10):1796 et EFSA, EFSA Journal 2011;9(4):20783 EFSA, EFSA Journal 2011;9( 4):2078, EFSA, EFSA Journal 2010;8(10):1796, EFSA, EFSA Journal 2011;9(4):2078 4 EFSA, EFSA Journal 2009;7(9):1254, EFSA, EFSA Journal 2011; 9(6):2207